Éclair De Chaleur

By P. G. Wodehouse

Le monde idyllique de Wodehouse ne perdra jamais sa fraîcheur. Il continuera à libérer les générations futures d'un kind de captivité qui risque castle d'être encore plus ennuyeux que le nôtre. Il a créé un univers grâce auquel notre life redevient délicieuse.

Show description

Quick preview of Éclair De Chaleur PDF

Show sample text content

Qu’est-ce qui vous fait penser cela ? — Il me l’a dit quand je l’ai approché hier pour lui demander sa permission officielle de vous demander en mariage. — Vous n’avez pas fait cela ? — Mais si. Je suis vieux jeu. Je désapprouve ce sans-gêne moderne qui consiste à ne mettre le père de l. a. jeune fille au courant qu’à l. a. sacristie, après los angeles cérémonie. greenback adorerait tout simplement m’avoir pour gendre. Mais remark cela peut-il se faire si vous persistez dans cette extraordinaire habitude que vous avez de me refuser chaque fois que je vous demande en mariage ?

Il continua à serrer Prudence dans ses bras, mais c’était avec le remorse grandissant qu’elle ne fut pas un morceau de beefsteak revenu aux oignons. Elle se nichait contre lui, les yeux clos, un sourire béat aux lèvres. — Je pourrais rester ainsi pour toujours, murmura-t-elle. — Moi aussi, dit Tubby, si je n’avais pas tellement faim. Je n’ai rien pris depuis le déjeuner. — Quoi ! — Rien du tout. Je suis retourné sur cette péniche à trois heures et demie… et depuis… Prudence Whittaker pouvait bien être une rêveuse, mais elle savait être pratique quand il le fallait.

Joe, qui le suivait plus lentement, paya le cocher et remit sa valise à Pollen. Ceci fait, il se dirigea vers l. a. terrasse. Le déjeuner, pensait-il, allait être servi bientôt, mais il avait le temps avant le repas de faire los angeles connaissance de son nouveau milieu. l. a. terrasse se terminait par un petit mur bas en pierre, sur le haut duquel étaient les bustes des Césars et autres dignitaires d’autrefois, placés là au temps grandiose de Sir Wellington, quand les gens aimaient ce style de choses. l. a. statue l. a. plus proche de Joe était celle du censeur Caton, un homme à l’aspect désagréable, défiguré par son nez trop lengthy et son absence d’yeux, mais il avait l’avantage sauveur de posséder une grande lèvre supérieure nue, le style de lèvre supérieure qui commande à tout jeune homme décidé d’y dessiner une moustache avec son crayon.

Pour s’y cacher et en sortir d’un bond. Voilà. Vous ne dites pas qui vous êtes, vous comprenez. Vous êtes juste une femme mystérieuse qui l’a aperçu et qui est tombée amoureuse de lui follement et vous voulez un rendez-vous. Vous lui dites que vous le rencontrerez à los angeles deuxième borne, il est très excité et se congratule, il arrive tout guilleret dans son plus beau gown, et au lieu que ce soit une ravissante jeune fille, c’est moi. Je surgis des buissons et lui dit : « hi ! » et on rira bien. Il gloussa avec emphase et l. a. nièce de Mr Attwater gloussa aussi, mais seulement par politesse.

Au revoir. — Vous vous en allez ? — Oui. — C’est curieux. Chaque fois que nous avons l’occasion d’une de ces petites conversations intimes, vous me quittez brusquement. — Pas si curieux que cela. — Vous allez vraiment m’abandonner, Ginger ? — Oui. Et ne m’appelez pas Ginger. — Bien, dit Joe. Tout ce qui est beau s’en va comme de l’eau. Enfin, j’ai mon artwork. Il se tourna de nouveau vers Caton. los angeles moustache s’annonçait bien. C’était une jolie selected légère aux extrémités pointues et non pas une petite patte de lapin.

Download PDF sample

Rated 4.67 of 5 – based on 17 votes