Histoires naturelles

By Jules Renard

De ses promenades à travers les prés, les routes et les jardins de sa Nièvre natale. Jules Renard, chasseur d'images ", ramène dans sa gibecière des pix croqués sur le vif: insectes et animaux des bois, volailles des basses-cours et bêtes domestiques, rien n'échappe à l'oeil de l'écrivain, qui sait faire surgir le trait saillant, drôle, inattendu mais juste, d'une précision "mathématique", comme il aimait à le dire lui-même. Les Histoires naturelles, assortment de graphics cocasses et attendris, trésor d'humour et de délicatesse, sont le résultat d'un sens de l'observation qui tient à los angeles fois du naturaliste et du poète.

Show description

Quick preview of Histoires naturelles PDF

Show sample text content

Elle n’est pas venue. Elle ne peut tarder. Glorieux, il se promène avec une attract de prince indien et porte sur lui les riches présents d’usage. L’amour avive l’éclat de ses couleurs et son aigrette tremble comme une lyre. los angeles fiancée n’arrive pas. Il monte au haut du toit et regarde du côté du soleil. Il jette son cri diabolique : Léon ! Léon ! C’est ainsi qu’il appelle sa fiancée. Il ne voit rien venir et personne ne répond. Les volailles habituées ne lèvent même aspect l. a. tête. Elles sont lasses de l’admirer.

Elles sont lasses de l’admirer. Il redescend dans l. a. cour, si sûr d’être beau qu’il est incapable de rancune. Son mariage sera pour demain. Et, ne sachant que faire du reste de los angeles journée, il se dirige vers le perron. Il gravit les marches, comme des marches de temple, d’un pas officiel. Il relève sa gown à queue toute lourde des yeux qui n’ont pu se détacher d’elle. Il répète encore une fois l. a. cérémonie. LE CYGNE Il glisse sur le bassin, comme un traîneau blanc, de nuage en nuage. automobile il n’a faim que des nuages floconneux qu’il voit naître, bouger, et se perdre dans l’eau.

Un corbeau Tout à l’heure annonçait malheur à quelque oiseau. J’ai pris mon fusil et tué le corbeau. Il ne s’était pas trompé. LES PERDRIX los angeles perdrix et le laboureur vivent en paix, lui derrière sa charrue, elle dans l. a. luzerne voisine, à los angeles distance qu’il faut l’un de l’autre pour ne pas se gêner. l. a. perdrix connaît l. a. voix du laboureur, elle ne le redoute pas quand il crie ou qu’il jure. Que l. a. charrue grince, que le bœuf tousse et que l’âne se mette à braire, elle sait que ce n’est rien. Et cette paix dure jusqu’à ce que je l. a. hassle.

Le dimanche 13 février, il préside, pour los angeles dernière fois, l. a. séance du conseil municipal de Chitry. Mais ce voyage lui vaut une rechute qui l’oblige à garder le lit, toujours aussi faible, et presque aphone. Le 27 février, il écrit, ou dicte cette dernière word d’homme de lettres, à l. a. fois satisfait et désabusé : � D’ailleurs, j’ai fini. Je pourrais recommencer, et ce serait mieux, mais on ne s’en apercevrait pas. Il vaut mieux mettre fin. » Jules Renard meurt le 22 mai. Il a quarante-six ans. BIBLIOGRAPHIE Éditions de référence Œuvres, éd.

C’est là qu’il vivait avec plénitude. � Ma dernière prom a été un acte de gratitude », a-t-il écrit à l. a. fin de son dernier livre. � Je disais merci aux arbres, aux rues, aux champs, au canal et à los angeles rivière, aux tuiles de los angeles maison. � C’est là que je vis comme j’aimerais toujours vivre. Et j’y reste plus d’à moitié, quand je quitte mes frères farouches pour aller à Paris, avec Gloriette. » (C’était le nom qu’il donnait à sa femme. ) Le meilleur moyen de prolonger son séjour à l. a. campagne tout en demeurant à Paris, c’était évidemment d’évoquer Chitry dans ses livres.

Download PDF sample

Rated 4.04 of 5 – based on 49 votes