La Confession de Claude (French Edition)

Ce livre est parfaitement mis en web page pour une lecture sur Kindle,

La Confession de Claude avec une biographie d'Emile Zola

Descriptif : « Cette histoire est nue et vraie jusqu’à los angeles crudité. Les délicats se révolteront. Je n’ai pas pensé devoir retrancher une ligne, convinced que ces pages sont l’expression complète d’un cœur dans lequel il y a plus de lumière que d’ombre. Elles ont été écrites par un enfant nerveux et aimant qui s’est donné entier, avec les frissons de sa chair et les élans de son âme Elles sont l. a. manifestation maladive d’un tempérament particulier qui a l’âpre besoin du réel et les espérances menteuses et douces du rêve. Tout le livre est là, dans l. a. lutte entre le songe et los angeles réalité ». C’est en ces termes que le jeune Émile Zola, inconnu du grand public, présente son greatest roman, los angeles Confession de Claude, en 1865. Longuement méditée, loin des idées reçues sur le naturalisme, cette œuvre singulière et fiévreuse incite à découvrir un autre Zola, que le succès des Rougon-Macquart ne doit pas occulter.

Extrait : J’ai hésité longtemps avant de donner au public les pages qui suivent. Je doutais du droit que je pouvais avoir de montrer un corps et un cœur dans leur nudité ; je m’interrogeais, me demandant s’il m’était permis de divulguer le mystery d’une confession. Puis, lorsque je relisais ces lettres haletantes et fiévreuses, vides de faits, se liant à peine les unes aux autres, je me décourageais, je me disais que les lecteurs accueilleraient sans doute castle mal une pareille e-book, toute diffuse, toute folle et emportée. los angeles douleur n’a qu’un cri ; l’œuvre est une plainte sans cesse répétée. J’hésitais comme homme et comme écrivain.

Show description

Quick preview of La Confession de Claude (French Edition) PDF

Show sample text content

1882 – Pot-Bouille. Une campagne rassemble les articles très libres de ton qu’il a fait paraître dans Le Figaro durant l’année précédente : il s’y montre très acerbe envers l. a. république et son body of workers politique. Nouveau recueil de nouvelles : Le Capitaine Burle. 1883 – Au bonheur des dames. variation théâtrale de Pot-Bouille. 1884 – Zola enquête dans los angeles région d’Anzin, où une grève vient d’éclater, accumulant des notes pour son prochain roman, Germinal, qui paraîtra l’année suivante. 1886 – Voyage en Beauce pour l. a. préparation de los angeles Terre.

Partout ailleurs, j’appartiens à Laurence, j’ai los angeles fièvre. J’ai hâte de me trouver dans ce lieu d’apaisement, j’y entre avec l. a. sensation de confiance et de bien-être d’un malade qui va respirer un air plus doux dont il attend los angeles guérison. J’aime los angeles mort. los angeles chambre est tiède, moite ; los angeles lumière y est grise et attendrie, faite d’ombre et de clarté blanche ; tout y flotte dans une langueur dernière, dans une demi-transparence molle et recueillie. On ne sait combien est doux à un cœur saignant le silence qui règne dans l. a. pièce où se meurt une jeune fille.

Je veux en finir. Vous venez de chez Jacques, vous êtes encore tout échevelée de ses caresses. Vous n’auriez pas dû monter. Vous vous trompez de porte. Laurence s’est levée. — Alors tu me chasses ? a-t-elle demandé. — Je ne vous chasse pas. Vous vous êtes chassée vous-même, en acceptant une autre demeure. Restez où vous êtes allée. — Je ne suis allée nulle half. Tu te trompes, Claude. Il n’y a pas de baisers étrangers sur mes lèvres. Je t’aime. Elle avançait à petits pas, fascinante, les bras tendus. — N’approchez pas, n’approchez pas, me suis-je écrié de nouveau avec un mouvement d’effroi.

En elle tout devient mauvais. J’ai voulu feindre l. a. tendresse, et je me suis approché. Elle est restée motionless, penchée vers le lobby, m’abandonnant ses mains froides et inertes. Alors, je l’ai attirée près de moi. Elle a levé l. a. tête, me questionnant du regard. Sous ce regard, j’ai reculé, en los angeles repoussant. — Que veux-tu donc ? m’a-t-elle dit. Ce que je voulais ! Mes lèvres se sont ouvertes pour lui crier : — Je veux que tu laisses là ce corsage de soie qui s’ouvre au most well known désir qui l’effleure. Je veux que tu aimes, que tu sentes dans le baiser d’un amant los angeles caresse d’un frère.

Los angeles tâche est impolite, dit-on. Pars cependant, puisque tu as soif de los angeles vie. Souviens-toi de tes projets : sois ferme et unswerving dans l’action, comme tu l’étais dans le rêve ; vis dans les greniers, mange ton discomfort dur, souris à l. a. misère. Que l’homme ne raille pas en toi l’ignorance de l’enfant, qu’il accepte l’âpre labeur du bien et du beau. los angeles souffrance grandit l’homme, les pleurs sont séchés un jour, lorsqu’on a beaucoup aimé. Bon braveness, et attends-nous. Nous te consolerons, nous te gronderons de loin.

Download PDF sample

Rated 4.24 of 5 – based on 34 votes