La lueur des orages désirés (Journal hédoniste, tome 4)

By Michel Onfray

Le seul fil conducteur de ce quatrième quantity du magazine hédoniste est : remark être heureux, et jouir, et résister aux puissances mortifères, en notre monde trop chrétien ? Avec ce programme désormais classique, Michel Onfray butine ici et là : d’une lecture de Don Quichotte au mythe de Don Juan, d’une tirade anti-libérale à « l’érotique solaire », de los angeles tétralogie wagnérienne à Diogène Laërce, de los angeles « Grande Santé » nietzschéenne à los angeles définition du « glamour » (qui, dans le Larousse, se trouve entre « gland » et « glaire »), des stoïciens aux vitalistes, de Balthus à Augiéras, etc… C’est dire l’éclectisme de l’ouvrage – et, paradoxalement, son unité profonde. Ces « orages désirés » sont le carnet de bord d’un écrivain obstiné sur son chantier. Ajoutons-y, comme toujours, le variety de Michel Onfray. Ce mélange d’érudition et de légèreté, ce dosage très particulier de métaphysique et de vie quotidienne. Un réel bonheur de lecture…

Show description

Quick preview of La lueur des orages désirés (Journal hédoniste, tome 4) PDF

Show sample text content

Dans l'histoire de l'hédonisme, l. a. résistance au christianisme est longtemps chrétienne. Authentiquement chrétienne. Lorsque Valla, Ficin, Erasme, Montaigne, Gassendi pensent, ils ne le font pas contre le Christ mais à partir de lui et de l'esprit des Evangiles. Et c'est au nom de l'idéal de Jésus qu'ils critiquentles excès de l'Eglise officielle, ses pratiques iniques ou ses prescriptions imbéciles : les guerres fomentées par les papes, les prêtres et les moines luxurieux, le scandale des indulgences, le paganisme du culte des reliques, des pèlerinages ou de los angeles virginité de Marie, le ridicule de los angeles confession auriculaire, les vœux comme propédeutique au vice - pauvreté et parasitisme, chasteté et vices contre nature, obéissance et servitude...

A l'évidence, ce temps n'existe pas en forme natural telle une idée désincarnée, comme l'image cellular de l'éternité motionless chère aux sectateurs platoniciens. Le temps des nominalistes think des métaphores, des incidentes, des voies d'accès tierces. Le photographe révèle, dans tous les sens du terme, y compris celui du laboratoire, ces occurrences multiples. De sorte que les photographies visibles et invisibles - retenues et écartées, exposées ou récusées - d'Henri Cartier-Bresson tournent toutes autour de cet enjeu : lutte avec le temps, strive against contre Chronos.

Remark donc ? Revenons à Gérard Fromanger. Il entre dans l'histoire de l'art sous l. a. rubrique Figuration narrative. Certes, je le dis souvent, los angeles réputation cristallise toujours l. a. somme des malentendus accumulés sur son compte... Figurer ? Et narrer en même temps ? Figurer quoi, raconter quoi ? Et comment ? L'œuvre du peintre se réduit et ne se réduit pas à cette étiquette - affaire d'oiseaux, voir plus haut... Même si, bien sûr, au sens huge du terme, ses peintures, toutes ses peintures, racontent : Paris, los angeles Ville, los angeles Vie, les Hommes, los angeles Rue, l'Amitié, l. a. Politique, autant d'idoles majuscules qui compliquent plus qu'elles ne simplifient...

Pour quel style d'expérience ? L'éveil de soi à soi, le surgissement des possibilités perceptives et sensuelles de sa chair, los angeles démonstration de ce que peut le corps pour saisir los angeles phénoménalité du monde, l. a. compréhension de l. a. nécessité de dépasser le corps mutilé pour parvenir à un corps élargi aux forces du réel, aux énergies des choses. L'olive, los angeles mer, le thon, los angeles mozzarella, le maïs – goûté un autre jour dans un sorbet générateur de satori -, fournissent des voies d'accès aux essences du réel qui se trouvent non pas hors du monde - dehors Platon !

Son cœur de cible ? Les marges. Son trajet esthétique ? Pas plus linéaire que ne le permettent justement les bords. Zigzag, errance, sauts et gambades. Des plenty, des touches. Des périodes. Rien qui permet de parler d'un kind trouvé un jour et plus jamais lâché. Pas de fonds de trade take advantage ofé jusqu'à l. a. trame. Non. En revanche, une liberté absolue, radicale, sans entraves. Un tempérament iconoclaste. Si l'on veut réduire le divers du personnage et de l'œuvre, qualifier l'un et l'autre avec un seul mot, l'irrespect convient absolument.

Download PDF sample

Rated 4.93 of 5 – based on 41 votes