Les Confessions : Livre X

By Augustine of Hippo

Avec Les Confessions, le moi fait son apparition dans l. a. philosophie, l. a. littérature et los angeles spiritualité occidentales : dans une confession qui est tout à l. a. fois aveu, louange et occupation de foi, Augustin fait l'expérience de l'intériorité. Dans le livre X, il refait le parcours de sa conversion, intellectuelle (livre VII) puis morale (livre VIII) : un mouvement théorétique (qui suis-je ? est suivi par un examen de sense of right and wrong (suis-je pécheur ?). Mais l'introspection ne se réduit pas à los angeles quête de soi d'un individu désireux de s'appréhender dans son unicité et sa subjectivité : c'est bel et bien une quête de Dieu, au cours de laquelle Augustin gravit l'échelle des facultés de son moi (âme, esprit, mémoire) jusqu'à l. a. hint que Dieu a laissée en lui, l'amour naturel qui le porte vers Dieu. Derrière les énigmes du moi se profilent les mystères de los angeles foi.

Show description

Quick preview of Les Confessions : Livre X PDF

Show sample text content

19- Pierre de Labriolle, cité par A. Solignac dans son édition des Confessions, p. 243. 20- Hans von Campenhausen, Les Pères latins, Seuil, 2001 (1967), p. 247. 21- Possidius de Calama, Vie d’Augustin, dans Trois vies, Cyprien, Ambroise, Augustin, par trois témoins, Migne, � Les Pères dans los angeles foi », p. 137. 22- L. Jerphagnon, Saint Augustin. Le pédagogue de Dieu, Gallimard, � Découvertes », 2002, p. seventy four. 23- Voir S. Lancel, Saint Augustin, Fayard, 1999, p. 292 sq. 24- S. Lancel, op. cit. , p. 294. 25- Ibid. 26- Augustin, Retractationes, II, VI (trad.

Les beautés sensibles émanent de l’Idée intelligible de beauté ; or, on se souvient que Dieu est beauté (voir l. a. prière du chap. XXVII). five- � Crayons » signifie � esquisses ». CHAPITRE XXXV De los angeles seconde tentation qui est de los angeles curiosité. À cette tentation il s’en joint une d’une autre sorte, qui est en toutes manières plus périlleuse. vehicle outre cette concupiscence de l. a. chair qui se rencontre dans tous les plaisirs des sens, et de ces voluptés qui se font aimer avec tant de ardour par ceux qui s’éloignent de vous, il y a dans l’âme une ardour volage, indiscrète et curieuse, qui se couvrant du nom de technological know-how, l. a. porte à se servir des sens, non plus pour prendre plaisir dans los angeles chair, mais pour faire des épreuves et acquérir des connaissances par l. a. chair.

L’intériorité n’est pas clôture, mais ouverture vers Dieu. L’introspection est dès lors exigence de transcendance spirituelle. Hélas ! hélas ! par quels degrés suis-je tombé jusqu’au fond de l’abîme ? Dans ma laborieuse et haletante indigence de vérité, je vous cherchais, mon Dieu (c’est à vous que je le confesse, qui avez european pitié de moi quand je ne vous confessais pas encore), non pas par le jugement de l. a. raison qui nous met, selon votre volonté, au-dessus des bêtes, mais par le sens charnel. Mais vous étiez au-dedans de moi plus profondément que mon âme l. a. plus profonde, et au-dessus de mes plus hautes cimes.

J’avoue, Seigneur, que j’y trouve une extrême difficulté ; et c’est dans los angeles recherche de moi-même que je los angeles trouve. Je suis devenu à moi-même une terre ingrate, que l’on s’emploie inutilement à cultiver avec beaucoup de travail et de sueur. automobile je ne m’efforce aspect maintenant de découvrir quelle est l’étendue des plaines du ciel. Je ne mesure aspect les distances qui se rencontrent entre les astres ; et je ne recherche aspect quel est le poids sur lequel los angeles terre est balancée. Il n’y a pas sujet de s’étonner si tout ce que je ne suis pas se trouve être éloigné de moi : mais c’est moi-même qui me souviens des choses dont je me souviens : c’est moi-même, puisque c’est mon esprit qui s’en souvient.

VI, où Augustin se demande ce qu’il aime quand il aime Dieu, les sens apparaissent dans le même ordre, sauf les deux premiers, inversés : dans l. a. conversion, l’écoute de los angeles Parole est première. CHAPITRE XXVIII De los angeles misère de cette vie. Lorsque je serai uni à vous dans toutes les puissances et toutes les events de mon âme, je ne sentirai plus de travaux ni de douleurs, et ma vie sera toute vive et toute pleine de vie, lorsqu’elle sera toute pleine de vous ; vehicle au lieu de rendre l’âme plus pesante en los angeles remplissant, vous los angeles rendez au contraire plus lively et plus légère.

Download PDF sample

Rated 4.70 of 5 – based on 19 votes