• Home
  • Humor
  • Mécomptes de fées (Les annales du Dique-monde, Tome 12)

Mécomptes de fées (Les annales du Dique-monde, Tome 12)

By Terry Pratchett

Une undertaking de tout repos pour trois sorcières de haut vol (Air Balai) : empêcher les épousailles d’une servante et d’un prince. Pas de quoi impressionner Mémé Ciredutemps, Nounou Ogg et Magrat Goussedail. Oui, mais :
1. Ça se passe à l’étranger (beurk !), dans l. a. cité lointaine de Genua.
2. Que faire d’une baguette magique de seconde major qui ne sait que transformer les choses en citrouille ?
3. remark s’opposer au pouvoir irrésistible des contes s’ils sont manipulés par los angeles redoutable « bonne fée » Lilith ? N’est-ce pas le merveilleux destin d’une servante que d’épouser le prince ? Comme celui des mères-grands de se faire dévorer par le loup ?
Tel n’est pourtant pas l’avis de madame Gogol, los angeles sorcière vaudou des marais de Genua.
« enco an piti zassiette di gombo, ma chè ? »

Show description

Quick preview of Mécomptes de fées (Les annales du Dique-monde, Tome 12) PDF

Show sample text content

Demanda Nounou. — Au centre de tous les contes, los angeles marraine fée ou los angeles méchante sorcière… vous vous souvenez ? C’est là qu’elle se position, Lili, comme… comme… » Mémé marqua un temps, chercha le terme approprié. � Vous vous rappelez, l’année dernière, quand l’espèce de cirque est venu à Lancre ? — Je m’rappelle, healthy Nounou. Les filles en collant à paillettes et les gars qui se versaient du blanc de chaux sur le pantalon. Mais j’ai pas vu d’éléphants. Ils disaient qu’y aurait des éléphants, et y en a pas european.

Je m’amuse pas à persécuter les gens ni à rester tout le temps de mauvaise humeur, moi ! » Nounou se retira los angeles pipe de los angeles bouche. � J’suis pas de mauvaise humeur, dit-elle d’une voix douce. — Je parle pas de vous ! — Ben, Esmé est toujours de mauvaise humeur. C’est sa nature. — Et elle fait pas vraiment de l. a. vraie magie. À quoi ça avance d’être une sorcière si on ne fait pas de magie ? Pourquoi elle s’en sert pas pour aider les gens ? » Nounou los angeles dévisagea à travers los angeles fumée de sa pipe. � Parce qu’elle sait qu’elle serait drôlement bonne, j’imagine, dit-elle.

Un millier de loups ont dévoré mère-grand, un millier de princesses ont reçu un baiser. Un million d’acteurs inconscients ont emprunté sans le savoir les allées du conte. Il est désormais most unlikely pour le troisième et dernier fils d’un roi, s’il doit se lancer dans une quête qui a déjà emporté ses deux frères aînés, de ne pas réussir. Les contes se fichent des personnages qu’ils mettent en scène. L’important, c’est que le conte soit raconté, que le conte soit répété. Ou, si vous préférez une autre façon de voir : les contes sont une forme de vie parasite, ils faussent les existences pour leur seul bénéfice[2].

Et puis Lili se contentait de faire tuer les gens ; madame Gogol, elle, les emploierait en plus à couper du bois ou à d’autres travaux après leur mort. Je pense qu’au bout d’une vie bien remplie, on a droit à un peu de repos une fois décédé. — Se laisser vivre, quoi », dit Nounou. Mémé baissa les yeux sur sa gown blanche. � Je préférerais mes anciens vêtements, dit-elle. Le noir, c’est los angeles couleur normale pour une sorcière. » Elle descendit les marches à grands pas et se mit les mains en porte-voix. � You-hou !

Il a boulotté mon chapeau ! Un de vos alligoteurs a boulotté mon chapeau ! C’était mon chapeau ! Forcez-le à me le rendre ! » Elle arracha une longueur de plante grimpante à l’arbre le plus proche et en fouetta l’eau. Nounou Ogg recula. � Tu devrais pas faire ça, Esmé ! Tu devrais pas faire ça ! » chevrota-t-elle. L’alligator nagea à culer. � J’peux taper sur des lézards effrontés si ça m’chante ! — Oui, tu peux, tu peux, healthy Nounou d’un ton apaisant, mais pas… avec un… serpent… » Mémé leva los angeles plante grimpante pour examen.

Download PDF sample

Rated 4.07 of 5 – based on 6 votes